Que penser de l’emmaillotage ?

Dangereux, pas dangereux ? Susceptible d’augmenter les cas de mort subite du nourrisson ou solution miracle ? On lit de tout sur l’emmaillotage, et du coup les parents peinent à s’y retrouver. Nous avons testé, et nous vous proposons un retour d’expérience.

 

C’est une technique vieille comme le monde qu’on retrouve sur tous les continents. l’emmaillotage consiste à envelopper bébé dans une couverture ou dans un tissu, immobilisant de fait l’enfant. En Europe, la mode disparaît dans les années 70 au profit de la gigoteuse. Et pourtant aujourd’hui, la question se repose.

Au fil du temps, évidemment, l’emmaillotage n’est plus envisagé de la même façon. Dans nos sociétés occidentales, il n’est pas question de revenir à la mode du XVIIe siècle consistant à immobiliser fermement l’enfant droit comme I afin de refréner son côté animal, de peur que naisse en lui l’étrange idée de se mouvoir à quatre pattes. Non, on parle maintenant de rassurer bébé, de confort, et de sommeil de qualité. Mais dans le même temps, la méthode est accusée de doubler le risque de mort subite du nourrisson !

Désaccord sur la position à adopter

bébé dormant dans une couverture

Quand on creuse la question, il y a véritablement deux écoles quant à la façon de positionner bébé. Il y a la version bras pliés sur le devant du corps, mains vers le visage pour retrouver la position prénatale et laisser bébé téter ses doigts et toucher son visage s’il le souhaite.

L’autre alternative consiste à avoir les bras tendus le long du corps. Immobilisé ainsi, bébé ne risque pas d’être réveillé par le réflexe de Moro (lorsque le nourrisson projette ses bras en avant pour agripper de manière incontrôlée). Ce réflexe disparaissant vers 3 mois, pile au moment ou l’emmaillotage doit être, lui aussi, absolument arrêté (nous y reviendrons).

Quelle que soit la position des bras adoptée, Naître et Grandir vous propose une méthode illustrée en 6 étapes pour emmailloter bébé.

Par contre, là où il y a unanimité, c’est sur le fait que les hanches et jambes ne doivent en aucun cas être serrées (à la différence de ce qui se pratiquait par le passé) sous peine de gêner la croissance de la hanche et d’aggraver ses déséquilibres mineurs. De même, vous devez pouvoir passer une main au niveau de la poitrine de l’enfant, entre lui et le tissu. Une trop grande pression risque de gêner sa respiration et, par conséquent, d’augmenter le risque de mot subite.

 

Emmaillotage: des précautions à prendre

L’emmaillotage est susceptible de provoquer une hausse de la température corporelle, facteur connu dans la mort subite du nourrisson. Il faut donc veiller à ne pas utiliser cette technique en cas de fièvre. Et dans tous les cas, vous devez surveiller la température de la pièce. En été, bébé doit rester en body, sans autre vêtement. Un tissu léger doit également être employé pour l’emmailloter.

Dans tous les cas, l’enfant ne doit pas être placé sur le ventre.
En temps normal, cette position n’est déjà pas recommandée. Et dans le cas présent, avec les bras immobilisés, il ne pourra pas dégager son visage du matelas. C’est aussi pour cela que l’emmaillotage ne doit pas être utilisé au-delà de 3 mois car l’enfant, qui gigote alors plus, pourrait se tourner seul et être incapable ensuite de dégager sa tête.

Qu’en pense Le Monde d’Anna et Matteo ?

pieds de bébéNos deux enfants sont passés par l’emmaillotage. Notre fille a fait ses nuits à 1 mois et demi, notre fils à 4 semaines ! Dès que notre fille a été emmaillotée, elle est passée de deux réveils par nuit à un seul. Et dans la nuit du 24 au 25 décembre 2010, elle nous a fait ce cadeau de Noël inestimable : sa première nuit complète. Notre petit second a, lui, été emmailloté dès la naissance.
Par contre, nous n’avons utilisé cette méthode que la nuit, jamais pendant la sieste ! Tout comme le repos diurne se fait volets ouverts, et jamais fermés, nous avons choisi de laisser les enfants dormir la journée en simple gigoteuse pour bien séparer le jour de la nuit.
Bien évidemment, il n’est pas non plus question de laisser un bébé emmailloté toute le temps, à la différence de ce qui a pu se faire par le passé. Un enfant doit bouger, découvrir le monde avec ses mains, toucher, jouer. C’est très important pour son développement cérébral. Quand il est éveillé et pleure, bébé doit être consolé par maman et papa. Un morceau de tissu n’est pas un substitut de parents !

J’ai peur de mal faire et de trop serrer !

main de bébé qui tient les doigts d'un parent
Oui, un jeune parent peut paniquer devant cette méthode. Surtout qu’on vous a bien répété et détaillé les facteurs de risques et les précautions à prendre. De notre côté, nous avons utilisé la Couverture Miracle de Red Castlqui a le mérite d’être simple à employer et de permettre de laisser libres ou non les jambes de bébé. Elle est fournie avec une notice qui détaille la tenue de nuit à adopter pour votre bambin en fonction de la température de la pièce. Bref, c’est rassurant. Ah oui, Le Monde d’Anna et Matteo n’est pas sponsorisé par Red Castle, nous ne gagnons strictement rien en vous vantant le produit.
 

Nous avons également prêté cette couverture à deux couples différents, dubitatifs au début, mais qui ont retrouvé des nuits paisibles rapidement. Bref, que ce soit avec ou sans ce produit, l’emmaillotage a été dans notre cas une expérience très positive !

3 réponses sur “Que penser de l’emmaillotage ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *