Bien choisir son siège auto

Car la vie de votre enfant en dépend, le bon choix du siège auto est important. De la maternité à ses 10 ans, votre enfant devra posséder un siège auto. Voici quelques conseils pour y voir plus clair.

Quand vous quittez la maternité en voiture, bébé doit obligatoirement prendre place dans un siège auto. Cet accessoire va le suivre jusqu’à ce qu’il ait 10 ans ou mesure 1,35 m. Evidemment, le siège auto doit évoluer avec l’âge et la morphologie de l’enfant.

Normes obligatoires pour siège auto

Quand vous achetez un siège auto, il doit obligatoirement comporter la mention ECE R44 (avec /03 ou /04 suivant la norme). Cela indique qu’il respecte la norme en vigueur en Europe.

Norme R44 siège auto

Depuis 2013, cela est complété par la norme R129 i-Size. Elle rend en particulier obligatoire une installation dos à la route jusqu’à 15 mois.

Mais attention, ce n’est pas parce que des sièges ont obtenu leurs homologations qu’ils ne sont pas dangereux ! C’est ce que rapporte le site de l’association Sécurange.

Gare notamment aux siège rotatifs qui, s’ils facilitent l’installation de bébé, sont trop souvent pris en défaut.

Le siège auto peut-il être installé en place avant ?

Oui, on peut parfaitement installer le siège auto de bébé en place avant. Mais à deux conditions :

  • Bébé a moins de 15 mois et est donc dos à la route.
  • L’Airbag passager de votre véhicule est désactivé.

La place avant n’est ensuite plus accessible jusqu’à l’âge de 10 ans, quand votre enfant sera assez grand pour y prendre place sans rehausseur.

petite fille dans un siège auto attachée par sa maman

Pour un nouveau né, nacelle ou coque en voiture ?

Jusqu’à 13 kg (ce qui correspond au Groupe 0, nous y reviendrons), bébé peut être transporté en nacelle ou en coque. Mais que faut-il choisir ?

D’après nous, et selon toute la littérature que nous avons pu consulter sur la question, la nacelle est à proscrire ! Si elle semble confortable (bébé est allongé, comme dans un couffin), elle maintient très mal l’enfant.

De plus, elle s’installe horizontalement en travers de deux sièges. En cas de choc, bébé encaisse donc la décélération latéralement, ce qui peut provoquer des lésions.

Opter pour la sécurité, c’est opter pour une coque dos à la route !

Les Groupes de siège auto, qu’est-ce que c’est ?

Selon le poids de votre enfant, vous devez opter pour un siège d’un Groupe précis. A chaque Groupe correspond une forme et des spécificités pour s’adapter à la morphologie de bébé :

  • Groupe 0 : de la naissance à 13 Kg
  • Groupe 1 : de 9 à 18 Kg
  • Groupe 2/3 : de 15 à 36 Kg
  • Groupe 3 : de 25 à 36 Kg

Il existe évidemment des sièges modulables dont les accessoires permettent de suivre l’évolution morphologique de l’enfant. Ils couvrent alors les catégories de 1 à 3. Attention à bien respecter le poids de l’enfant avant de vouloir changer de manière précoce les réglages du siège auto ! Car c’est la sécurité de votre bout’chou qui en dépend.

enfant dans un siège auto
A chaque poids son type de siège !

Attention aux fixations du siège auto !

Selon votre voiture et les fixations qu’elle possède, choisissez-bien votre siège auto ! La norme Isofix offre 2 points d’accroche en bas du dossier des sièges arrières, ce qui a le mérite de permettre une fixation rapide et plus sûre du siège. Mais les voitures les plus anciennes en sont dépourvues.

Une 3e point d’ancrage prend la forme d’un Top Tether, ou crochet,  qui se trouve dans le coffre ou derrière le siège arrière. Il permet de maintenir le haut du siège auto pour prévenir son basculement grâce à une sangle.

Ce 3e point d’ancrage peut être une jambe de force partant du siège vers le plancher de la voiture. Mais attention, si le sol de votre voiture cache une trappe de rangement, la jambe de force ne doit pas être utilisée ! Consultez donc le manuel de votre véhicule !

fixation isofix pour siège auto
Emplacement des fixations Isofix sur les sièges arrière d’une voiture.

Des pseudo-sièges auto Isofix utilisent parfois la ceinture de sécurité adulte en guide de 3e ancrage. Pour ceux du Groupe 1, c’est souvent en passant la ceinture dans un bouclier d’impact qui plonge le siège avec un renfort rembourré devant l’enfant.

Sinon, il reste la bonne vieille solution du siège auto sécurisé intégralement par la ceinture adulte. A condition de bien suivre les instructions pour une installation sûre. Quand tout est correctement en place, la sécurité s’avère largement aussi bonne qu’avec l’Isofix. Et mieux vaut ne pas avoir à l’installer et le retirer trop souvent, sous peine de s’arracher les cheveux…

siège auto fixé par la ceinture de sécurité
Le Groupe 3 utilise la ceinture adulte et fait office de rehausseur.

Siège auto : neuf ou d’occasion ?

Un motard vous le dira : on n’achète jamais un casque d’occasion, même s’il a l’air intact. C’est pareil pour un siège auto. Vous ne connaissez pas son vécu ni l’utilisation qui en a été faite.

Ce n’est pas parce que le siège semble impeccable que ses sangles n’ont pas commencé à se détériorer ou que sa structure n’est pas affaiblie par des micro-fissures. C’est votre enfant que vous asseyez dedans, alors ne tentez pas la diable.

Alors, prêts pour prendre la route ? Et n’oubliez pas : votre enfant aussi a besoin de faire des pauses sur le chemin. Alors arrêtez-vous régulièrement.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

5 conseils pour bien voyager avec vos enfants

Gros plan sur la sécurité de bébé

Que penser de l’emmaillotage ?

Comment habiller bébé pour dormir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *