La crise des 2 ans, c’est quoi ?

Votre enfant était un petit ange parfait, ne pleurant jamais, souriant. Et un jour, il s’est transformé : colères, cris, coups. Félicitations, vous venez de découvrir… la crise des 2 ans !

Nous n’avons pas été les seuls parents à le vérifier. Dans notre cas, c’est même un 100% confirmé sur nos 2 bambins. Autour de 18 mois / 2 ans, l’enfant entre dans une période explosive. L’adorable bébé cède la place à une terreur qui crie, se rebelle, dit « non ». De la dynamite sur pattes !

C’est ce qu’on appelle la « crise des 2 ans » !

Pourquoi une crise à 2 ans ?

Au cours de son développement, l’enfant prend pleinement conscience qu’il est une personne à part entière autour de 2 ans. Il revendique donc sa différence, a besoin de s’affirmer en tant qu’être unique. La façon la plus facile de le faire, pour lui, est d’entrer en opposition avec ses parents. En contestant leur autorité, votre bambin vous affirme simplement qu’il existe et a ses propres désirs.

Faut-il tout céder à l’enfant en crise?

Il est évidemment hors de question de céder tout à votre enfant. Vous n’amèneriez de toute façon qu’une paix temporaire, une revendication cédant la place à une autre. Au contraire, choisissez vos combats en établissant les limites à ne pas dépasser. Il est structurant pour l’enfant de savoir qu’il peut exiger certaines choses, mais en aucun cas TOUT exiger.

Puisqu’il veut affirmer sa personnalité et faire ses propres choix, il ne peut progresser s’il ne rencontre plus aucune contradiction ! Il a justement besoin de savoir sur quels éléments de sa vie il peut décider.

Offrez-lui donc une impression de liberté et de responsabilité, par exemple en lui proposant 2 desserts, 2 T-shirts, etc. Des questions fermées et directives qui vont lui permettre d’exercer sa réflexion et sa capacité de décision.

garçon crise des 2 ans

Pourquoi mon enfant hurle-t-il et tape ?

Premier point, il peut déjà s’inspirer de ses modèles… VOUS ! Oui, c’est dur de ne pas craquer. Et personne ne vous le reprochera. Arrêtons avec le discours moralisant : un parent excéder peut péter un plomb et crier, cela n’en fait pas un monstre. Mais de fait votre enfant tendra à vous imiter…

En outre, le cerveau immature de votre bout-chou est incapable de gérer le flux d’émotions qui l’envahit. Dépassé, submergé, il ne sait pas se contrôler. Il prend en plein visage toutes ces émotions sans aucun filtre car il n’en a jamais fait l’expérience avant. Donc, il hurle, il se jette par terre, il tape. Il a besoin de vous pour se canaliser.

Ne pas maîtriser complètement sa langue maternelle ne l’aide pas non plus à extérioriser et à parler de ce qu’il ressent. Aidez-le à mettre des mots sur ses sentiments, sur les raisons de ses peines, ses souffrances ou même ses bonheurs.

Une façon de faire est de créer un tableau des émotions avec des vignettes « smileys » pour la joie, la colère, la tristesse, la peur. 2 ou 3 fois par jour, la famille se réunit devant le tableau pour coller sa vignette et expliquer le choix de chacun.

La crise des 2 ans est donc un passage normal dans la vie de l’enfant. Il peut être plus ou moins violent et prononcé. Chez certains, cette phase ne semblera même pas exister. Et là, vous serez bien chanceux… 😉

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Pourquoi mon enfant me tape ?

Mon enfant ne dort pas, que faire?

Déconfinement et retour à l’école ou en crèche. Votre avis ?


Découvrez nos créations pour bébé !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *