Jeux vidéo : qu’est-ce que la classification PEGI ?

Tous les parents ne sont pas des « geeks » dans l’âme. Bien que la génération des quadras actuels ait grandi avec le jeu vidéo. Pour certains, ce sont leurs enfants qui les amènent à ce monde. Mais se pose alors la question de l’âge auquel acheter tel ou tel jeu. Et que signifie le PEGI sur la jaquette ?

Notre récente aventure avec le Nintendo Labo, que nous avons testé, nous a donné envie de revenir vers le monde du jeu vidéo, et en particulier de détailler le système PEGI. Car si à la maison nous sommes des parents « geeks » et « gamers » (pardon, comprendre branchés techno et joueurs), avec des enfants qui baignent dans ce milieu et y sont accompagnés de manière raisonnée, toutes les familles n’ont pas le même penchant pour le jeu vidéo.

Nintendo Labo moto

Alors quand vos enfants vous harcèlent pour avoir le dernier Call of Duty, pour investir dans une Nintendo Switch ou autre produit, vous avez envie de savoir où vous mettez les pieds. Et puis, ce PEGI 3 sur la boîte du jeu veut-il réellement dire qu’on peut jouer à partir de 3 ans ?

La règle des 3-6-9-12

Nous avons vu des amis la critiquer, en mode « je fais ce que je veux chez moi », mais la règle des 3-6-9-12 est pleine de bon sens. Et surtout elle ne diabolise absolument ni les écrans, ni le jeu vidéo dont elle loue même les vertus… A condition qu’ils arrivent au moment voulu dans la vie de l’enfant !

En gros, cette règle dit : « Pas d’écran, ou le moins possible, avant 3 ans. Pas de console portable avant 6 ans. Pas d’Internet avant 9 ans. Et pas d’Internet seul avant 12 ans. » Pour plus de détails, je vous renvoie vers le blog de Serge Tisseron, auteur de la règle 3-6-9-12.

Donc, déjà, pour le fameux jeu PEGI 3, on repassera… Mais alors, qu’est-ce que cette classification PEGI ?

Le PEGI, c’est quoi ?

Nous y arrivons donc.  PEGI, kézako ? C’est un système de classification que l’industrie du jeu vidéo s’est imposée elle-même et qui signifie Pan European Game Information. Datant de 2003, ce système d’information pan-européen est à présent utilisé dans une trentaine de pays.

Les déclinaisons d’âges proposées sont 3, 7, 12, 16 et 18 ans.

système d'âge du PEGI : 3, 7, 12, 16, 18

Cet âge est déterminé en fonction de certains critères détaillés également par des pictogrammes spécifiques, supposés guider les parents. Les voici :

pictogrammes PEGI

Le petit hic, c’est que ce système se focalise essentiellement sur les notions de violences physiques et verbales, le sexe et la drogue. Nous arrivons parfois à des logiques obscures avec, par exemple, Call of Duty : Ghosts (jeu de guerre pas du tout du tout violent) qui fut étiqueté 16. Quand tous les copains du même genre prennent un 18.

Vous voulez un peu plus de mystères ? Bon, considérons qu’un jeu de guerre ultra-violent est généralement étiqueté 18 ans. Alors pourquoi le simulateur de vol DCS : P-51D (qui permet de combattre aux commandes d’un chasseur de la Seconde Guerre mondiale) est classé 12 ans ? Parce que dans le ciel on ne voit pas le sang et les morts ? D’accord, raisonnons ainsi par l’absurde. Donc pourquoi DCS : A-10A Warthog a obtenu un PEGI 16 ? A vos stylos, vous avez 2 heures.

jaquette Call of Duty WWII

En outre, ce système a un effet pervers. Car un jeu de gestion plutôt complexe comme Surviving Mars obtient un PEGI 3. Amenez-moi un seul enfant de 3 ans qui sera capable de bâtir une colonie sur Mars, de gérer son approvisionnement en eau, en nourriture et en énergie ! Considérant que cette information est absurde, un parent peut légitimement se mettre à douter du système PEGI.

Dois-je croire le PEGI ?

Faut-il donc ignorer le PEGI ? Non, prenez-le plutôt par le haut. C’est avant tout son étiquette 3 ans qui n’a pas de sens. D’autant que l’enfant ne sait pas lire et ne peut pas jouer normalement ! Si vous considérez que le PEGI classe essentiellement en fonction de la violence visible, méfiez-vous de tout ce qui est classé 16 et 18. Dans ces deux cas, cela veut vraiment dire qu’il n’y a pas de doute sur la nature de ce qui se passe à l’écran.

Autant la violence dans un jeu 7 ou 12 ans s’avère plutôt suggérée ou modérée (si on considère que jeter de la peinture sur ses adversaires dans Splatoon est violent…). Autant dans les titres 16-18, là on y va franco. Et après tout, ces jeux ne se destinent pas aux enfants. C’est votre responsabilité, votre choix, si vous cédez quand même ! Mais qu’après on ne vienne pas faire la morale : « Il y a trop de violence dans les jeux, c’est mal pour les enfants !  »

Splatoon

Où trouver des informations sur les jeux vidéo ?

Concluons en vous envoyant vers deux sites spécialisés où vous trouverez toutes les informations que vous souhaitez sur un jeu :

  1. Le numéro 1 français : Jeuxvideo.com
  2. Un concurrent non moins intéressant : Gameblog

Nous passons volontairement Gamekult ou un excellent magazine comme Canard PC. Médias un peu trop pointus et techniques, si vous n’êtes pas spécialement branchés jeux vidéo. Ce qui en passant expliquerait que vous ayez lu l’article jusqu’ici !

Retenez donc que faire jouer ses enfants, c’est bien. Savoir exactement à quoi ils jouent et pourquoi, c’est mieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *